Trois règles pour anticiper et gérer les difficultés de l’entreprise

Comme tout bon chef d’entreprise, vous souhaitez piloter votre entreprise au mieux de vos intérêts. Et vous affrontez au quotidien, tel le pompier de service, toutes les difficultés de l’entreprise.

Toutefois certains détails peuvent parfois vous échapper. Vous avez besoin d’avoir une idée précise de la situation et pour éviter à votre entreprise de vivre des difficultés importantes, je vous suggère d’anticiper sur les événements.

 

Difficultés de l'entreprise

Gérer c’est aussi anticiper. Un principe de base pour tous les chefs d’entreprise et surtout très utile pour faire face aux difficultés de l’entreprise.

 

Anticiper: c’est simple en théorie mais pas facile à mettre en pratique. La réalité des entreprises nous le rappelle tous les jours, c’est pourquoi je vous propose un petit vade-mecum de l’anticipation pour chef d’entreprise.

1# Informez-vous et observez votre marché en permanence

Je vous propose de vous fixer quelques éléments-clés que vous suivrez chaque semaine. La première des règles et de s’informer et observer votre marché économique : état de la concurrence, parts de marché, évolution du marché, évolution du chiffre d’affaires, etc. Rien ne doit vous échapper !

À partir de ces observations, prenez le temps de vous poser encore les bonnes questions sur votre entreprise et les difficultés qu’elle peut rencontrer. Comment pourrions-nous rebondir? Où trouver des niches? Comment ajouter de la valeur à nos produits? Avons-vous pensé à vendre du service? Nos prix sont-ils cohérents avec les difficultés de l’entreprise?

N’oubliez pas d’étudier sérieusement les efforts que vous pouvez réaliser en commercialisation, en publicité et en recherche. Il faut parfois peu de choses pour repartir à condition de prendre le temps de la réflexion et les bonnes décisions.

2# Contrôler la gestion financière et la trésorerie de l’entreprise

En général le chef d’entreprise contrôle toujours la gestion financière de l’entreprise. Toutefois, je vous incite aussi à établir votre tableau de bord personnel de manière à identifier en amont les éventuelles difficultés.

Votre tableau de bord doit vous donner les chiffres clés de votre fonctionnement d’entreprise. N’attendez pas que votre expert-comptable vous annonce un bilan catastrophique, une importante difficulté de l’entreprise : pas de résultat, un passif supérieur à l’actif, une trésorerie très tendue.

Agissez au moindre signe des difficultés de l’entreprise

Vous pouvez – vous devez – suivre vos marges, votre situation bancaire, etc. Ne vous voilez jamais la face et dès les premiers signes, prenez des décisions. Parlez-en avec vos conseillers pour adopter rapidement des stratégies et contrer vos difficultés de l’entreprise.

Je sais par expérience que le temps est toujours un facteur clé pour une entreprise qui rencontre des difficultés. Pour anticiper, vous devez imaginer des scénarios et vous faire conseiller. Je conseille cette méthode de gestion des risques à tous les entrepreneurs, tant que l’entreprise va bien, pour simplement prévoir une difficulté de l’entreprise.

3# Motivez vos collaborateurs pour affronter les difficultés

Vous ne pourrez jamais tout faire seul, vos salariés sont dans le même bateau et les ressources humaines représentent une force vivante. Je pense que l’organisation est essentielle en cas de crise et de difficultés de l’entreprise. Pour cela vous devez veillez en permanence à l’état d’esprit de votre personnel. C’est la troisième règle.

Évaluez objectivement les points forts et les points faibles de votre personnel. Sont-ils assez formés? quelles sont leurs motivations? Seront-ils capables d’affronter la tempête? Garderont-ils leur unité ou saborderont-ils votre bateau et deviendront-ils une difficulté pour l’entreprise? Pensez-vous être bien en règle avec le droit du travail?

Un audit social permet parfois de se préserver de problèmes graves pour l’entreprise surtout quand les premières difficultés surviennent. Vous n’aurez pas le temps pour tout et il vous faut des collaborateurs qui travaillent avec vous et pas contre vous.

ces trois règles ne vous dispense pas du reste, face aux difficultés: ne restez pas seul, écoutez vos partenaires, vos clients et vos collaborateurs. Trouvez et rencontrez un conseiller capable de vous apporter une vision plus complète et objective sur votre entreprise. Même si vous pensez que les difficultés de l’entreprise sont insurmontables, que plus rien ne va, je sais qu’il existe toujours une solution à laquelle vous n’aurez pas pensé.

[Photo: © talitha – Fotolia.com]